24 septembre 2015

Concevoir en conscience


 
 
Sur un plan sociétal et médical, de nouvelles nécessités et possibilités de procréation s’ouvrent. Et si ces évolutions nous menaient à considérer et vivre plus activement la période préconceptionnelle ?

Concevoir, en liberté et en responsabilité.

Sur quelques générations, s’ouvrent de nouveaux possibles pour faire coïncider désir et volonté, projet et réalité : contrôler sa fertilité par la contraception, concevoir ou pas, est libre ; avorter une grossesse non souhaitée est légalisé ; projeter une parentalité dite « non conventionnelle », en solo, à 3, à 4, sont des options qui s’affirment ; dissocier sexualité et procréation, génétique et filiation, devient fréquent, à travers l’Aide Médicale à la Procréation et le recours aux dons de gamètes.

Ces choix interrogent notre conscience, nous questionnent sur un plan éthique et pratique, nous engagent autant qu’ils engagent la vie de possibles enfants. Sensibilisés à la qualité de vie in utero, aux conditions de naissance et aux principes d’une éducation positive, nous tournons aussi notre attention, en amont, vers les conditions de conception.

Concevoir, c’est ouvrir la première porte d’incarnation, imprimer le projet-sens, forger l’empreinte primordiale. Les traditions chamaniques, les pratiques psycho-énergétiques de régression dans le temps, et les actuelles recherches en épigénétique convergent dans l’idée d’une empreinte énergétique - avec ses expressions génétiques et physiques, comme psycho-émotionnelles - du moment de conception et des mois qui le précèdent, 3 à 9 suivant les approches.
 
Alors se met en place un projet-sens, ou projessence, à partir d’éléments comme les histoires personnelles et transgénérationnelles,  l’histoire commune, de l’homme et de la femme, et/ou des autres protagonistes ; leurs ressources, traumas et intentions ; et les conditions de la conception. Ils tissent la trame d’une vie nouvelle. L’enfant emprunte son empreinte de vie à ceux qui l’engendrent et aux conditions de sa conception, peut-être dans une co-responsabilité si l’on considère l’existence d’un choix d’incarnation de l’âme.

Conceptare,  « recevoir ensemble », est le terme latin à l’origine des verbes concevoir et conceptualiser : le concept, verbe créateur, s’incarne.
 
Et à l’heure où beaucoup de femmes prennent encore place dans le monde en Athéna, avec l’énergie de la Vierge, il serait tentant de vouloir concevoir un enfant avec sa tête, dans la volonté, le contrôle, instrumentalisant le corps, dans une programmation et une préparation intensive.
 
En pratique, il apparaît plus porteur et prometteur, de cultiver la disponibilité intérieure, de recevoir avec son corps, son cœur, son âme, une vie en cadeau, plus qu’attendre un enfant-dû.

Cette réceptivité du féminin à la conception se traduit pour certaines personnes par la sensation, quelques semaines ou mois avant la conception, d’un contact avec l’âme de l’enfant, à travers une canalisation, une intuition, un rêve; sont vécues parfois des sensations de présence tierce, de conscience de la conception, au moment-même de la rencontre charnelle fécondante, dans le déploiement de l’onde orgasmique.

Aligner les énergies de vie, pour une possible conception, va de soi pour ces personnes, en même temps que cultiver sa réceptivité, avec une intention, et avec l’idée que l’énergie suit cette intention, c’est un désir ou une nécessité pour un nombre grandissant.
 
Une préparation énergétique pré-conceptionnelle pourra se faire à travers des pratiques telles que purification, pratiques alimentaires, massage, acupuncture, ostéopathie, réflexologie, pharmacopées, yoga, qi gong, wutao, sexualité sacrée, méditation, prière, hypnose, sophrologie, analyse transgénérationnelle,…

Dans tous les cas, l’enjeu, pour la fécondité est de faire circuler l’énergie dans les matrices qui participent de l’incarnation et de les aligner : ensemencer la terre du désir ; vitaliser le corps, arbre de vie ; pacifier les sources du soi émotionnel et psychique ; dynamiser le jardin du couple et de la sexualité ; explorer les forêts des familles et du transgénérationnel ; épouser le fleuve du temps ; embrasser le ciel du spirituel.
 
Quand la préconception dure longtemps, pour des raisons d’infertilité médicale ou sociale -  célibat, couple homosexuel - la tête est pleine de questionnements : les pourquoi et pour quoi, sur le sens de ce qui n’advient pas et sur le désir ; les quoi faire, sur la direction concrète à donner aux actions de conceptionet cela « pompe » énergétiquement.

Et les cœurs, corps et âmes, en souffrance, appellent le soin pour ouvrir et nourrir l’espace du sensible, du sacré, pour booster l’énergie vitale et favoriser une conception naturelle ou assistée.
 
Les FIV, fécondations in vitro, induisent des ruptures d’unité de lieu, de temps et d’action dans le théâtre de la conception : sexualité et procréation sont dissociées ; les gamètes sont fécondées hors du corps, les embryons parfois implantés après congélation ; lors de conception avec don de gamètes, l’enjeu est l’alchimie avec des énergies tierces.

Ces processus méritent tout particulièrement la préparation d’une qualité de présence pour assurer la cohérence du processus d’incarnation dans le vécu de la mère et de l’enfant.
 
S’ils peuvent choquer, inquiéter, y compris ceux qui les vivent, de par leur côté « contre-nature », ils sont pour beaucoup le début ou la poursuite d’un processus de conscience. Ils peuvent être - et peut-être est-ce leur sens - l’occasion d’accueillir un enfant dans sa singularité et sa sensibilité, et peut-être dans son choix d’incarnation.
 
Dans toutes les formes de conception et d’incarnation, l’enjeu est cet alignement sacré qui honore les transmissions de vie depuis les 7 générations passées vers les 7 générations futures.

 
Besoin d’explorer vos questionnements, émotions, décisions et ressources, envie d’intégrer plus largement les dimensions physique et psychique, émotionnelles et relationnelles, transgénérationnelles et éthiques à votre projet et de CONCEVOIR EN CONSCIENCE … je vous offre un entretien par skype de 30 minutes pour faire le point et vous orienter * estelle@1001fecondites.com 06 85 11 61 70
 
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Maintenant c'est à vous ... de partager ce que ce billet vous inspire.