11 août 2016

Deux mois sur neuf, l'odyssée de 3 embryons

PMA, don de gamètes, … la révolution du « concevoir un enfant », inspire depuis quelques années de plus en plus de récits, témoignages, romans, BD, …
Et aujourd’hui c’est Yvonne Lambert qui nous parle de PMA sur un mode « science-fiction », non pas pour nous conter un avenir possible mais pour explorer le possible présent de la PMA dans ce qu’il a d’infiniment petit et subtil  !
Au-delà des connaissances scientifiques qui nous sont communiquées, comment nous représentons-nous ces promesses de vie que sont les gamètes, recueillies puis conservées et manipulées en laboratoire à l’occasion d’une FIV ? Que nous racontons-nous de ce qui anime les embryons, des conditions propices à leur développement ? Ces questions sont toujours sous-jacentes voire clairement adressées pour ceux que j’accompagne à l’occasion d’une FIV.
Yvonne a fait de ses rêveries un roman « Deux mois sur neuf », une forme de PMA-fiction : elle nous conte l’odyssée de 3 embryons conçus par FIV et nous voilà invités à nous projeter dans une autre dimension, à l’échelle de la vie naissante ex-utero, en éprouvette et in-utero, après transfert.
 

31 décembre 2015

2016, naître à l'essentiel





Alors que sonne le passage à la nouvelle année,
C’est l’heure des bilans 2015 !
Heureux pour certains, mitigés pour d’autres …
Et c’est le temps de formuler des vœux pour 2016.

24 septembre 2015

Concevoir en conscience


 
 
Sur un plan sociétal et médical, de nouvelles nécessités et possibilités de procréation s’ouvrent. Et si ces évolutions nous menaient à considérer et vivre plus activement la période préconceptionnelle ?

8 mai 2015

Semaine francophone de Sensibilisation sur l'Infertilité

Oui, il est des rêves qui deviennent réalité !

Vous rêvez un enfant et si la rive de la réalité vous échappe encore, vous n’êtes pas seul-e-s s dans ce voyage ! D’autres personnes l’ont vécu, le vivent, le vivront, ici, ailleurs. Et partagent le fruit de leur expériences.

Ouvrir des espaces et des temps de rencontre. Sortir l’infertilité de l’ombre, du silence, de la honte.  Informer, sensibiliser, partager, innover. Penser ensemble l’accompagnement des parcours de fécondité et l’accueil des générations future. C’est le sens de l’histoire.
Et en mai dernier, je publiais un billet : Vers une semaine francophone de la fécondité ? Et voilà que le rêve a pris forme.

27 avril 2015

l'art de conjuguer le cercle



1001 fécondités fait sa mue ! Nouvelle peau, nouvelle enveloppe, couleurs et logo revisités, toujours plus en phase avec l’essence, le cœur de ses activités.


Je suis heureuse de vous accueillir dans cette enceinte de ressources, tout en rondeur joyeuse, et de vous accompagner sur le chemin d’une vie toujours plus féconde, vers un sentiment de profonde plénitude, au mieux de vos possibles.

 

 
 
Du centre au cercle,
créer un espace de ressources

La vie m’a appris à revenir régulièrement au centre, à mon essentiel, mon noyau, mon ADN ; à cultiver une douce présence à moi-même et laisser émerger dans ma coupe une plénitude vibrante.
Ce retour au centre, à l’essence, permet de se dresser dans son axe, dans sa verticalité entre ciel et terre.
Puis de rayonner dans son cercle, autour de soi, et de  laisser l’onde de vie se déployer, pulser à son rythme, dans l’horizontalité des relations, dans les cercles, des plus intimes aux plus lointains.

Et j’aime le cercle !
Le cercle est la forme première de mon expression dans le monde, de mes créations.
Dans un monde aligné sur le projet, et hyper-connecté, le cercle semble lent, désuet, féminin à l’excès. Mais le cercle est une source d’inspiration essentielle pour concevoir et accueillir un possible enfant ! Le cercle, c’est la forme de l’ovocyte, des ovaires, c’est la forme symbolique de l’espace matriciel. Embrasser le cercle, c’est s’installer dans la réceptivité à la vie, accueillir dans la rondeur de son enceinte. Entrer dans le cercle, c’est se sentir appartenir au cercle des mères et des pères, rejoindre les cercles de transmission.