26 mai 2012

Connais-tu ton utérus ?

Utérus - Miss Plunket
Tu l’as aperçu à l’échographie ?

Le gynécologue a commenté sa taille, son orientation, … posé des termes techniques?

Il a listé ses forces et  limites, distribué bons et mauvais points ?

Tu as même vu, de tes yeux vus, sur un écran la mesure de l’épaisseur de l’endomètre ?

Tu as fait « un cursus accéléré en gynécologie » et ton anatomie n’a plus de secret pour toi ?

Tu as un peu, beaucoup, intensément, ou pas du tout, senti ses spasmes … tantôt lors d’un orgasme ? souvent au moment des règles ? parfois après une ponction ?

Bien …

Mais connais-tu ton utérus ?
 

Vraiment, comme on connaît un ami, un proche, un allié ?

Comme une réalité interne, invisible à l’œil et visible au cœur ?

Comme une réalité sensible, à laquelle tu serais présente en conscience ?

Comme une présence intime, quotidienne, vivante et vibrante ?

Comme un lieu de puissance, une source de joie ?

Là, assise, alors même que tu lis ces lignes, perçois-tu les ondes vibrantes qui animent ta matrice utérine ?

Non ? Pas vraiment ? Pas encore ?



Rien d’anormal à cela : rien dans nos éducations, dans nos modes et choix de vie, dans nos parcours médicaux ne nous donne réellement accès à ce joyau de notre féminin, lieu de toutes nos créations, de toutes nos fécondités. Il reste souvent « virtuel » pour nous (… et se virtualisera d’autant plus que se profilera le développement des utérus artificiels … marquant ainsi le triomphe du masculin sur le féminin, selon les propos de Françoise Héritier, anthropologue.)

Combien d’années passées pour moi aussi comme absente à ce lieu de mon corps, les énergies concentrées dans les étages supérieurs des organes socialement nobles , dans les replis du cerveau et du cœur. Ça te rappelle quelqu’un ?

Et quelques rares visites furtives, un peu clandestines dans la zone utérine … jusqu’à l’effraction de l’infertilité, l’œil froid de la science médicale, et la nécessité de nourrir et réchauffer ce palais  intérieur pour y accueillir enfin des enfants et mettre au monde les fruits de toutes mes fécondités redécouvertes.


Ton cheminement vers la maternité est un peu trop long à ton goût ?

Et si c’était aussi l’occasion d’entendre l’appel de ta matrice, de répondre à cette invitation à être présente à ta matrice, à vivre dans et depuis ton utérus, en contact avec  ta base, avec son intuition, son potentiel créatif…


Comment approcher, apprivoiser, réincorporer pleinement notre utérus ?
Elargir représentations et sensations
  • Procéder régulièrement à des temps de visualisation, méditation sur l’utérus.
  • Pratiquer  un art énergétique :  le Qi Gong ou le Wutao par exemple, qui mobilisent le bassin comme zone dans laquelle l’onde de vie et tous nos mouvement s’originent
  • Utiliser un œuf de jade (aussi appelé œuf de Yoni), pour stimuler l’énergie dans cette zone, en association avec l’auto-massage de la poitrine et la respiration ovarienne par exemple.
  • Plus largement, redonner une place au principe féminin, Yin, dans une société et et une vie souvent gouvernées par le principe masculin Yang; et ce jusque dans notre façon de vivre le cycle féminin : pouvoir l’apprécier comme un cadeau, une bénédiction … quand nous avons souvent été conditionnées à le vivre comme une injustice, un empêchement, un fardeau. Cela peut se traduire concrètement par le fait de recueillir la production utérine que constitue le sang des règles sur un mode plus Yin, avec par exemple une coupe menstruelle ou des mensis (éponges naturelles).
Donner temps et espace à l’utérus, cultiver sa présence, la matérialiser
  • Nous offrir un temps pour accoucher de nos propres représentations associées à notre utérus : dessiner, façonner un objet, créer un parfum qui évoque notre utérus. Si nous avons le sens de l’humour et le goût du tricot, adopter le travail d'aiguille de cette américaine
  • ... ou encore, nous entourer de symboles, d’ancrages qui  par leur présence sur nous et autour de nous, nous appelleront, nous rappelleront,  à la nécessité d’une présence au quotidien à notre vie utérine pour qu’elle soit au cœur de nos mouvements, comme une évidence, un fondement dans notre vie. On aime ou pas, mais on restera difficilement indifférente aux propositions de créations et bijoux  nombreuses sur le net, souvent outre atlantique, parfois en Europe, et présentées ci-dessus. (Poupée Utérus et Décor Floral de Vulva Love Lovely, Bijoux de La fleur de sang, Petite culotte Utérus, UterusVase by The Plug & Stephanie Rollin)


D’autres pistes ?
 
 
 
 

-------------------------------------
Apprécier  et acquérir les aquarelles utérines de Miss Plunkett



9 commentaires:

  1. Ça m'a bien fait rire toutes ces petites créations! Rien de tel que la créativité pour avancer dans la vie ;)

    RépondreSupprimer
  2. Créons, créons ... et osons partager nos créations, source d'inspiration pour nous comme pour les autres !

    RépondreSupprimer
  3. Et dansons aussi !
    Voilà une piste de plus : la DANSE pour faire vibrer nos utérus !
    Tous types de danse sur tous types de musique, du moment qu'elle nous plaît, nous transporte, nous porte en transe, et éveille en nous la pulsion vitale, révèle en nous la pulsation de vie ...
    Et même pourquoi pas pratiquer la "Danse de l'Utérus" telle que l'enseigne Mona Hébert, thérapeute et conférencière, auteur de La Médecine des Femmes.

    RépondreSupprimer
  4. J'espère quand même que les femmes qui n'ont plus d'utérus suite à un cancer ou un fibrome peuvent continuer à être des femmes créatives. J'espère que l'utérus n'est pas le seul lieu de fécondité sinon on est mal.

    RépondreSupprimer
  5. Merci la Fille d'apporter ce commentaire et cette pensée pour celles d'entre nous qui n'ont plus d'utérus, ... et pour toutes celles pour qui il semble dysfonctionner, et pour toutes celles pour qui il reste désespérément vide d'enfant.
    Je crois que présent ou absent, il demeure "symboliquement" le lieu de nos fécondités, de nos créations. Il n'est pas qu'un muscle, un organe reproducteur, il a comme le coeur ou d'autres, une présence énergétique et la force d'un ancrage symbolique de notre créativité féminine.
    Les épreuves que sont l'infertilité ou la maladie (utérus "vide" ou "envahi", parfois à tel point qu'il doit être retiré) nous mettent souvent en doute quand à nos capacités créatives, quand à nos fécondités de tous ordres, et il me semble, que précisément, revenir "habiter en pensée sensoriellement et énergétiquement" cet espace de notre corps nous refait mobiliser notre énergie sexuelle, de vie, et prendre confiance dans notre puissance créative, et ce à tous les âges de la femme (notamment à la ménopause) et quelques soient les épreuves traversées.
    Après on pourrait se poser la question, dans la perspective du décodage biologique, du sens d'un cancer de l'utérus ou d'un fibrome, dans la dynamique de vie et la dynamique créative de la personne concernée ...

    RépondreSupprimer
  6. A vos agendas !

    Le 12 OCTOBRE 2012, soirée spéciale FECONDITE & TAO,
    organisée par l'association enVie féconde en partenariat avec le Centre Génération Tao.

    Au programme découverte du Wutao et du Qi Gong de la fertilité pour toutes celles qui souhaitent ouvrir leur matrice, faire vibrer leur utérus, lieu de toutes leurs fécondités, qui souhaitent concevoir un enfant ou tout simplement mettre au monde leurs projets.

    Pour en savoir plus
    http://enviefeconde.org/fecondite-tao-ouvrir-le-palais-du-bebe/

    RépondreSupprimer
  7. Cet article sur l'Utérus est une vraie pépite ; )
    J'imagine que vous connaissez la bénédiction de l'Utérus proposée par Miranda Gray... ça devrait vous plaire !!
    Je reviendrais voir ces vibrations féminines que vous explorez sur votre blog.

    RépondreSupprimer
  8. Merci Caroline.
    Si vous avez apprécié cet article vous aimerez peut-être aussi celui sur la matrice utérine, berceau de fécondité :
    http://www.1001fecondites.com/2011/10/matrice-uterine-berceau-de-fecondite-et.html
    Et oui, je connais la bénédiction de l'utérus et suis certifiée Moon Mother par Miranda Gray depuis l'automne 2012.
    Je vous remercie pour cette suggestion qui me donne l'occasion de redonner les coordonnées du site de la Bénédiction de l'Utérus http://www.wombblessing.com/french-invitation.html et du site de Miranda : http://www.mirandagray.co.uk/

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour vos commentaires, ce site me sera très bénéfique car je réalise à 65 ans que tout au long de ma vie j'ai rejeté ma féminité, n'ayant pas enfanté, durant mon enfance ma mère rejetait sa vie de femme et nous a légué ces croyances - Ce sera une longue réflexion sur ma vie... Merci..

    RépondreSupprimer

Maintenant c'est à vous ... de partager ce que ce billet vous inspire.