31 octobre 2014

InviTRA, salon international de la PMA

Quand créer une famille est un petit peu plus compliqué que prévu, il faut bientôt se résoudre à « solliciter tout un village pour concevoir unenfant » !
Quand l’équation 1+1=3 ne va pas de soi, souvent s’impose le recours aux techniques de Procréation Médicalement Assistée, parfois aux dons de gamètes, plus rarement la GPA.

A l’échelle d’une génération, l’ouverture à ces modes de conception, souvent banalisés, mais somme toute très nouveaux à l’échelle de l’humanité, posent à chaque personne concernée une infinité de questions. Chaque semaine au cabinet j’entends ces questions : quelles techniques pour nous ? avec quelle éthique ? avec quels alliés dans ce parcours ? avec quel médecin ? quel centre de PMA ? dans notre pays ou à l’étranger ? comment choisir ? sur quels critères ?sur la base de quelles informations ?…

Traditionnellement, quand on a besoin des compétences de son village, de façon universelle, on se rend au centre du village, sur la place du marché !
Actuellement, quand nous avons besoin des compétences de notre « village mondial », la place du marché est virtuelle et nous ouvrons un moteur de recherche sur internet, un forum.
Et quand nous avons envie d’avoir beaucoup d’informations en un minimum de temps, avec un contact direct, nous faisons un mix des deux : c’est le principe du salon !

C’est une occasion, dans une unité de temps et de lieu, de réunir un maximum de parties prenantes et de s’informer, échanger, affiner ses besoins et critères, comparer, et, parfois, faire un choix éclairé.


Et quand il s’agit du choix, fort impliquant, d’un centre de PMA, s’accorder le temps de la rencontre est essentiel. Les classements des centres donnent un premier niveau d’information; les conseils de pairs sont indubitablement aidants et les associations MAIA, ADEDD, BAMP et autres sauront vous informer ; enfin, c’est toujours le contact humain, direct, avec les équipes qui peuvent vous assister, qui s’avère indispensable.
Aussi, le principe de l’initiative inviTRA me semble apporter sous la forme d’un salon, une forme de réponse intéressante* à un vrai besoin d’information et de rencontre, pour les personnes concernées par la PMA.


inviTRA est le salon international de la procréation assistée où l’on peut rencontrer des solutions pour réaliser son rêve d’avoir un enfant. Cette année, il aura lieu à Madrid du 14 au 16 novembre.

Dans les stands, le visiteur pourra parler directement avec les cliniques, ainsi qu’avec des psychologues et d’autres spécialistes qui l’aideront dans ce processus si compliqué. InviTRA compte une salle de spécialistes où vous pouvez assister à des conférences médicales, où les experts expliqueront les différentes techniques d’une manière simple. Après le discours, il y aura un moment pour les questions. Vous pouvez consulter le programme pour choisir la conférence qui vous intéresse le plus.

L’aspect émotionnel a une grande importance durant ce processus, il existe ainsi un espace appelé aire inviTRA, avec des témoignages de personnes qui sont passés par cette même expérience.
L’entrée est gratuite et le salon est du 14 au 16 novembre à l’Hôtel Melia Avenida América de Madrid.

 

 

 





 

* Nota Bene :
 
Ce blog est lu par des personnes francophones du monde entier ; mes activités avec les couples et les professionnels me mènent en Suisse et au Canada, tout en prenant leurs racines en France.
Aussi, je n’ignore pas que dans une perspective franco-française, l’initiative de ce salon InviTra puisse susciter l’étonnement et tirer le fil d’un cortège de craintes : marchandisation du corps, mercantilisation de la médecine de la reproduction, tourisme procréatif en lien avec le contexte légal restrictif en matière de don, …  

Dans ma pratique, j’entends et respecte de nombreux points de vue sur ces questions complexes; en même temps, que pour ma part je crains moins la dimension dite mercantile des activités humaines – mon primeur vend des fruits et légumes pour gagner sa vie, autant que pour me nourrir ! - que la banalisation et la déshumanisation des activités médicales et solutions procréatives -  je préfère mon primeur et nos échanges sur la météo et la provenance de ses fruits, aux rayons froids et marchandises sans saveur du supermarché.

Alors j'encourage les temps et lieux de rencontre, d’information et d’échanges, et les multiples initiatives qui ont le mérite d'exister !

Et je fais confiance aux capacités de chacun à s’informer, discerner, se respecter dans ses choix et relations, et faire des choix en conscience pour ses possibles futurs enfants !


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Maintenant c'est à vous ... de partager ce que ce billet vous inspire.