7 mars 2013

Tout un village pour mettre au monde un enfant


Chacun connaît le proverbe africain :  « il faut tout un village pour faire grandir un enfant »

Et bien à notre époque, et dans nos contrées, l’adage est en passe de devenir « il faut tout un village pour concevoir et mettre au monde un enfant ».
 
D’abord parce que la naissance est très accompagnée et médicalisée,
Ensuite parce que la conception nécessite de plus en plus de support médical,
Et de plus en plus souvent le recours aux tiers, via le  don de gamètes, voir d’utérus , comme dans la Gestation Pour Autrui,
Enfin parce que la période pré-conceptionnelle , tout particulièrement en cas d’infertilité, suppose la mise en place de réseaux de soutiens solides.
 
Pas de bébé en vue, et une vie déjà bouleversée.
 

Depuis qu’a commencé votre voyage vers vos enfants, et que ce voyage s’annonce moins  aisé que prévu, vous voilà embarqués dans le grand manège des montagnes russes émotionnelles, dans le train sans fin des questionnements, dans un parcours dit « du combattant »: parcours médical, bilan et AMP, conception ou projet d’adoption, il s’agit là de cheminements exigeant patiente, endurance et résilience.
… Bref, votre vie, comme votre projet de vie, sont  bouleversés !
 
Et les bouleversements intimes trouvent leur écho dans votre paysage relationnel, perturbé lui aussi : vos relations de couple sont mises à rude épreuve, vos relations avec vos familles et vos amis se sont souvent complexifiées, et même vous avez peut-être, contraints et forcés, du modifié d’autres aspects de votre vie sociale, en particulier de votre vie professionnelle, …
Vous avez parfois rencontré de la compassion, un amour inconditionnel, des conseils, des informations, des encouragements, … et souvent aussi de la pitié, de l’incompréhension, de la maladresse, de la peur et des réactions qui ont pu vous sembler cruelles.
 
 
Un réseau de soutien à déployer
  • Puisqu’il s’avère que ce projet si intime de faire un bébé à 2 devienne une affaire collective,
  • Parce que vous avez besoin d’en parler,
  • Parce que tout le monde s’en mêle,
  • Parce que vous avez besoin d’informations, de témoignages,
  • Parce que vous avez besoin d’un appui professionnel,
il est souvent judicieux d’opter résolument pour une attitude proactive en matière relationnelle, et de veiller à la qualité de votre réseau de soutien et de votre réseau relationnel au sens large,  pour mieux prendre soin de vous, de votre couple et de votre projet de bébé.
Alors se posent plusieurs questions que nous aborderons de vive voix, lors du prochain Cercle de Fécondité, qui se tiendra le 20 mars 2013 à Paris, de 18h30 à 21h30.
 
Quels sont nos BESOINS ?
Besoins de nous confier, d’être écouté, compris, conseillé, materné, aimé, valorisé, sécurisé, …  ?
Comment l’expérience de l’infertilité nous déstabilise-t-elle en nous privant de la satisfaction de besoins humains fondamentaux ?
  • APPARTENIR et s’identifier à des groupes
  • Affirmer notre IDENTITE PROFONDE et notre VALEUR PERSONNELLE
  • EXPRIMER  nos PENSEES et EMOTIONS
  • SE PROJETER avec ESPOIR et CONFIANCE dans le temps, dans l’avenir
  • Disposer d’INFORMATIONS pour choisir et agir
  • Etre et se sentir en bonne SANTE
  • Bénéficier d’un minimum de CONFORT MATERIEL
  • Se savoir en SECURITE, bénéficier de PROTECTION

 

Quels TYPES de SOUTIENS réunir ?

Bien des couples font le choix de conserver ce projet de bébé dans l’intimité de leur couple et de n’en parler à personne.

Quand le temps passe, ils commencent souvent par s’adresser à des PROFESSIONNELS du SOIN, forts de leur TECHNICITE MEDICALE. L’expérience montre que sur la durée ce processus épuise les ressources psychologiques du couple et de chacun de ses membres.

Souvent, le vécu est amélioré pour ceux qui savent s’entourer 
  • de SUPPORTS LOGISTIQUES, facilitateurs du QUOTIDIEN
  • de FANS, pourvoyeurs d’AMOUR INCONDITIONNEL, dans la VIE PERSONNELLE
  • d’ANGE-GARDIENS, protecteurs , et doués d’INTITUION, dans la VIE SOCIALE
  • de PAIRS, confidents, forts de leur DISPONIBILITE, dans la VIE VIRTUELLE des forums, de la blogosphère, ou REELLE des cercles de parole
  • de PROFESSIONNELS du SOIN et de l’ACCOMPAGNEMENT de la PERSONNE et du COUPLE.

 

Comment MOBILISER des soutiens de qualité ?

Quand le couple  sollicite des soutiens, il sollicite à la fois
  • son RESEAU PREMIER - conjoint, familles, amis, connaissances, patron, collègues, …
  • et des RESEAUX SECONDAIRES  -  sites d’information internet, forums, blogs, associations, médecins, …, des proches, des bénévoles et des professionnels.


Un bon réseau de soutien est VIVANT, à géométrie variable; il se renouvelle dans le temps.

Et il se renouvelle d’autant mieux que l’on ose sélectionner des PERSONNES RESSOURCES  qui nous font du bien et tenir à distance les personnes toxiques.

 
Cela suppose  d’avoir suffisamment d’estime de soi et d’amour de soi pour s’entourer de personnes qui font preuve d’une réelle EMPATHIE , sont en capacité d’accueillir nos questionnements et émotions, notre vulnérabilité.

Cela nécessite aussi de pouvoir cultiver des ATTENTES raisonnables et formuler des DEMANDES concrètes.

 
Enfin cela présuppose de s’appuyer sur l’alliance au sein du COUPLE, sur l’accord des partenaires pour constituer ce réseau, afin que ce soutien bénéficie autant aux dynamiques personnelles, qu’à la dynamique de couple et au projet d’enfant.

 
Cet exercice qui consiste à connaître ses besoins, à sélectionner les personnes qui pourraient les satisfaire, c’est aussi apprendre, l’air de rien, à construire une capacité à se donner à soi-même une partie du soin que l’on attend des autres.

 
 

Et vous quel est « le village-réseau » qui vous soutient aujourd’hui et vous boostera demain dans la conception et la mise au monde vos enfants ?

Partagez dans vos commentaires et lors du prochain Cercle de Fécondité du 20 mars 2013 à Paris, de 18h30 à 21h30, qui aura pour thème « Les réseaux de soutien »

 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Maintenant c'est à vous ... de partager ce que ce billet vous inspire.